Partenaires de l'aventure

PART 2011

Publié dans : Carnet de bord
Mardi 22 septembre 2009 2 22 /09 /Sep /2009 03:48


Lieu: Montpellier
Date: le 22 Sept 2009


Notre dernière escale Pianotrip lors de ce tour de France a été sur Montpellier, en septembre. Une semaine, un temps magnifique, à faire quelques sessions et  rencontrer des gens qui nous ont réservé un accueil vraiment au top. D'ailleurs, pour raconter le dernier Pianotrip de cet été là-bas, rien de mieux que de vous publier le texte de Solène, qui a envoyé ce mail à tous ses contacts et qui clôt le chapître été en France en beauté. Avant de se lancer l'année prochaine dans le tour d'Europe, mais cette fois-ci à vélo, si nous otenons des financements... Bye bye! Et bonne lecture!
 

" Coucou tout le monde !!!

Ete-2009-4389.jpgBon alors ceci va être un long mail, parce qu'il faut que je vous raconte un truc. Mais surtout, restez concentrés jusqu'à la fin. Comme vous le savez (presque) tous, je suis en stage au CNRS à Montpellier, et j'ai un appart en plein centre ville, dans une petite rue piétonne. Hier soir, je rentrais à pied du boulot, j'arrivais dans ma rue quand j'ai entendu jouer du piano. Premier réflexe, regarder en l'air pour savoir de quel appart vient ce son. Mais non, le son ne venait pas d'en haut, mais de devant.

Là, à 15m de l'entrée de mon immeuble, sous une arche, il y avait un piano, et une fille en robe rouge avec une casquette gavroche qui jouait merveilleusement bien. Une douzaine de personnes s'étaient arrêtées, et écoutaient, assises sur une marche ou sur un plot, ou tout simplement par terre. Du coup, je me suis installée aussi sur une marche pour écouter. Il y avait là un livret, que j'ai ouvert.

Ce livret expliquait l'histoire de deux jeunes, Lou et Christophe, qui avaient un projet fou : parcourir l'Europe avec un piano sur un vélo (enfin, un triporteur ), et aller jouer du piano dans les endroits ou on ne les attendaient pas. Aller à la rencontre des gens, avec le piano comme catalyseur.

Et ça marche.

Pour le moment, ils en sont à la tournée d'essais : 2 mois en petit camion, à faire le tour de France. Ils sont suivis de loin en loin par un réalisateur qui les filme, et va monter un film sur leur pianotrip.

A un moment, Guillemette s'est arrêtée de jouer pour boire un coup, et a proposé à l'assemblée de jouer. Un homme s'est avancé, s'est mis au piano, a joué un morceau. Puis, ils se sont parlé 30sec, et ont commencé une chanson, lui au piano, elle au chant, un truc inconnu (au moins de moi!!!) qu'ils connaissaient tous les deux par coeur, et qui a résonné dans cette ruelle montpelliéraine.

A la fin du concert, je suis restée à papoter avec ces deux personnes, et ma voisine (que je connaissais un peu, depuis 2 semaines). Et on a papoté, papoté, de fil en aiguille on les a accompagné ranger leur piano dans le camion, puis on a été boire un coup, mangé un morceau, continué à papoter, le courant est super bien passé. Au final, ils sont venus chez nous, prendre une douche (ben ouais, ya pas de douche dans un camion !!!).
Ca a été une super soirée.

Vous trouvez pas ça complètement improbable? On était au bon endroit, au bon moment, avec deux catalyseurs qui permettent aux gens de s'ouvrir, de se parler, de se connaitre : le piano et un projet fou.
Ce sont des moments rares, mais qu'on peut provoquer en ayant le catalyseur.

Cette soirée et ce projet m'ont donné envie de faire la même chose. Sauf que je ne sais pas jouer de piano, ni chanter. Alors je me suis demandé ce que je pouvais avoir comme catalyseur pour créer des moments comme ça.

Et j'ai trouvé.

L'improvisation.

C'est le moyen idéal pour faire que les gens s'arrêtent, écoutent, participent, rient, et intéragissent avec nous.

Alors voilà mon idée : partir l'été prochain sur les routes de France, Suisse et Belgique, pour improviser dans les rues et aller à la rencontre des gens. Pour créer ces moments incroyables où on est au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes personnes, et un catalyseur qui fait que ca marche. Pas forcément longtemps, pas forcément loin.

Qui en est?"

Solène, de Montpellier.



Ecrire un commentaire
Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés